FOCUS SUR LaPartDesFemmes

by Glwadys in Non classé on 29 juin 2020

FOCUS SUR

« J’ai vraiment mis en place une stratégie de réussite, enfin de ce que je pense être les éléments indispensables pour ma réussite qui étaient : exposer dans une institution privée, exposer dans une institution publique,
publier un livre, avoir un diplôme de l’école d’art, et avoir des articles de critique aussi… Et aujourd’hui, j’ai l’impression d’avoir fait tout ce qu’il fallait et je n’ai pas pour autant le sentiment que mon travail explose (…) Je ne sais plus comment faire, en fait je ne sais pas quoi faire de plus. Je n’ai pas vraiment le sentiment que mon travail soit reconnu… ».

Nous en avions clairement besoin, merci à l’association La LaPartDesFemmes de faire ce travail de fond si nécessaire .

Et pourtant, elles photographient...

Le collectif LaPartDesFemmes a commandé en 2019 une étude sociologique sur les parcours des femmes photographes à la sociologue indépendante Irène Jonas. Une précédente étude sur la santé des photojournalistes le montrait bien : la souffrance au travail est à l’œuvre aussi bien pour les hommes que pour les femmes exerçant ce métier. Toutefois, ce phénomène ne se décline pas de la même façon pour les unes et les autres. C’est la situation particulière des femmes photographes qui sera abordée dans cette nouvelle étude.

Irène Jonas est sociologue et photographe indépendante. Elle est membre de l’AFS (Association Française de Sociologie) et de l’agence révélateur. Sociologue elle a publié de nombreux articles en sociologie visuelle ainsi qu’un ouvrage sur la photo de famille Mort de la photo de famille ? De l’argentique au numérique, L’Harmattan, 2010.

À propos de LaPartDesFemmes

Les femmes se sont saisies de la photographie depuis ses origines, elles ont fait son histoire et la font encore. Majoritaires parmi les diplômé·e·s des écoles spécialisées, elles ne représentent pourtant qu’à peine 20% des artistes exposé·e·s dans les galeries, festivals et autres institutions. Nous, professionnel·le·s de la photographie avons formé le collectif #LaPartdesFemmes pour faire bouger ces lignes pour plus de diversité.
En novembre 2018, nous avons écrit un manifeste que nous avons lu à Paris Photo.

Où que vous soyez, dans un lieu d’art, en France, ailleurs, dans une expo… emparez-vous de ce texte. Il est à nous toutes. English text

#LaPartDesFemmes – Manifeste pour la photographie/Manifesto for photography © Bénedite Topuz

UN MANIFESTE POUR LA PHOTOGRAPHIE

8 NOVEMBRE 2018 PARIS PHOTO

Nous sommes photographes, toutes ! Regardez-nous. Prenez votre temps.

Nous sommes en réalité très nombreuses.

Autodidactes, pour certaines. Pour d’autres, formées dans les meilleures écoles d’art où nous représentons plus de 60 % des diplômé·e·s. Pourtant, notre part dépasse à peine 20 % des artistes exposé·e·s en France et dans d’autres pays occidentaux.

L’histoire de la photographie est souvent invoquée pour justifier notre absence des collections et des cimaises. Mais quelle histoire ? Les femmes se sont emparées du médium depuis ses origines et se sont illustrées dans tous les domaines, de la photo scientifique au reportage de guerre. Elles ont pu en tirer, en leur temps, gloire et argent. Hélas, leur existence a été en grande partie effacée de l’histoire et des mémoires par la persistance d’un mythe tout puissant : celui du génie créateur d’essence exclusivement masculine

Categories: Non classé

S'inscrire à la newsletter

Categories