Cher.es photographes, 

nous traversons de toute évidence une crise sanitaire qui aura, qui a déjà des conséquences sur nos activités professionnelles. Les prochaines semaines seront décisives pour nombre d’entre nous. J’entends déjà autour de moi “passerons nous le printemps?” .

Plusieurs pensées me traversent à ce moment si particulier. Tout d’abord en tant que photographe, mon métier, ma passion depuis près de 15 ans. Nous sommes une profession en crise depuis longtemps et deux chemins s’ouvrent à nous lorsque des coups durs se présentent : lâcher ou se battre. J’ai choisi de me battre depuis quelques années, lorsque le travail était si dur à trouver que j’ai sérieusement pensé me reconvertir, prendre un job et passer à autre chose. Pourtant, coup du destin, soutien amical et déclic faisant, j’ai décidé d’aller plus loin avec mon projet Spriiks. C’était il y a un peu plus d’un an. J’ai pris le temps d’écouter nombre de mes consoeurs et confrères. J’ai pris le temps d’écouter ceux qui achètent des images aussi, pourquoi, comment… 

Je suis aujourd’hui entrepreneure et ma conviction est que nous avons dans toute épreuve une opportunité. Celle qui prévaut sur tout, être solidaires, trouver des solutions ensemble et renouer un dialogue serein non plus orienté vers les constats mais orienté vers les solutions. Notre profession doit se diversifier pour survivre, c’est une évidence. Cette épreuve nous rappelle que les artistes et les indépendants sont en première ligne de mire lors d’événements comme ceux que nous traversons. 

Pour ma part, je devais lancer la version bêta de ce site d’ici la fin du mois. J’ai le choix une fois de plus de lâcher ou de me battre. Bien sûr, après tout le travail, le temps et l’énergie investie, je suis plus que prête à défendre ce projet en dépit des conditions. Je crois que la meilleure façon d’aller de l’avant est de vous mettre la plateforme à disposition, de vous laisser vous en saisir et commencer à prévoir une source de revenus alternative. Certes, les affaires ne reprendront pas du jour au lendemain, mais je ne peux qu’encourager à être prêt.es lorsque des jours meilleurs arriveront, et ils arriveront. Nous avons l’habitude de travailler chez nous, en autonomie durant de longues périodes, profitons de cette résilience et de ce temps qui nous est imposé pour anticiper sur la suite.

Concrètement au départ, la plateforme prévoyait de rémunérer les photographes entre 60% et 75% en fonction de l’ancienneté sur le site. Nous avons dès le départ un parti pris très fort de rémunérer les auteur.es le plus possible. 

Au vue de la situation j’ai pris la décision de monter cette commission à 80% pour les 20 volontaires qui acceptent de tester la plateforme et qui après le test laissent leurs images à la vente. Les 20% restants serviront à payer les frais inhérents à la gestion de la plateforme (serveurs, logiciels, intégration des photographies, communication auprès des entreprises etc…). 

Comme je vous le disais, la plateforme est en version bêta, donc imparfaite. Je vous invite à faire de cet outil votre outil et me faire remonter les informations, bug, besoins nécessaires à son amélioration. Un questionnaire vous sera envoyé à cet effet mais n’hésitez pas à noter les difficultés que vous rencontrez, tout comme les choses qui vous semblent positives, ce que vous rêveriez d’y avoir. J’ai la conviction qu’ensemble nous pouvons sortir grandi.es, plus fort.es et traverser cette période d’incertitude de manière plus solidaire que jamais.

Dialoguons, co-construisons, l’équipe de Spriiks est à votre écoute. Vous pouvez écrire à spriiks@gmail.com pour toutes vos questions. 


Haut les coeurs et merci de votre confiance.

 

Glwadys Le Moulnier

Photographe et Fondatrice de Spriik

FAQ

 JE SUIS TESTEUR.E QU’EST CE QUE ÇA VEUT DIRE EXACTEMENT ?

Vous vous êtes porté volontaire, un grand merci pour cela. A ce stade, être testeur implique de suivre le processus d’inscription et à uploader des photographies pour que nous soyons sûre que le système fonctionne. Nous ne vendons pas vos photos, nous ne les utilisons pas de quelconque façon. C’est une simulation en condition réelles qui durera jusqu’au 1er avril. Nous reviendrons vers vous à ce moment là pour savoir si vous souhaitez passer en phase de vente. Dans ces cas là soit nous fermons votre profil, soit nous le maintenons, c’est à vous de choisir.

 

 

CONTRAINTES TECHNIQUES ?

Il n’y a pas de limites de nombre à l’upload d’images néanmoins afin de rendre le test efficace, nous demandons un minimum de 20 photos.

Nous acceptons les photos de basse à haute qualité, les photographies de téléphone si elles sont d’une qualité suffisante.

 

 

QUELLES CATEGORIES?

Nous avons mis en place un certain nombre de catégories indicatives mais non exhaustives comme :

 – Paysages / architecture / nature / régions françaises / voyage

 – Écologie / climat / eco-constructions / permaculture / tiers-lieux

 – Ressources humaines / futur du travail / femmes dans la tech

 – Genre / non – binarisme 

 – Beautés nouvelles / age 

 – Industrie 

 – Handicap et travail

 – Sexualités

 – Femmes dans la société

N’hésitez pas à être force de proposition nous sommes à l’écoute et nous sortons des sentiers battus.

 

 

PUIS-JE LAISSER MES PHOTOS À LA VENTE ? 

Nous reviendrons vers vous lorsque nous aurons fini la première phase de test pour savoir si vous souhaitez rester testeur.e en phase deux où nous proposons les photographies à la vente et ouvrons le site à un premier échantillon d’entreprises.

 

 

QUEL EST LE PRIX DE VENTE D’UNE PHOTOGRAPHIE ? 

 

Nous vendons les photographies entre 15 euros et 125 euros. Nous somme en train de définir la logique de prix pour la phase 2, nous mettrons les informations relatives ici et nous vous informerons.

 

 

COMBIEN VAIS-JE TOUCHER ? 

En tant que testeur.e vous touchez 80% du prix de la vente si vous décidez de rester en phase deux. Nous garantissons ce montant jusqu’à la fin de la période de test à savoir le 30 juin 2020.

 

 

MES PHOTOGRAPHIES SONT-ELLES TOUJOURS A MOI ? 

Oui, la plateforme est un intermédiaire. Le droit d’auteur est inaliénable et chaque photographe garde la main sur ses photos via un Dashboard qui lui est personnel avec un accès privé. Vous pourrez à terme, mettre ou retirer des photographies à votre gré et suivre vos ventes de manière autonomes.

 

 

COMBIEN DE TEMPS DURE LA PHASE DE TEST

La phase de test est prévue sur trois mois avec différentes phases. Si une reconduction devait être réalisée, vous en serez préalablement informé.

 

 

ET CONCERNANT LE DROIT A L’IMAGE?

Les photographes ont la responsabilité des autorisations de droit à l’image. La plateforme décline toute responsabilité en cas de plainte. Par ailleurs les photographes déclarent sur l’honneur être les propriétaires uniques des images déposées.

 

 

JE RESTE EN PHASE 2 : QUAND SUIS-JE PAYÉ.E SI JE VENDS DES PHOTOS ?

Nous enverrons les règlements la première semaine de chaque mois.